Position assise et mal de dos : Comment y remédier ?

Position assise et mal de dos : Comment y remédier ?

La position assise et le mal de dos

Lombalgie, douleurs au poignet, douleurs à la nuque, ce sont autant de petits soucis qui se font de plus en plus souvent sentir à cause du temps que nous passons assis au bureau.

Dans cet article, je vais vous partager les résultats d’une étude scientifique qui vise à trouver la meilleure façon d’éviter les douleurs musculaires engendrées par la position assise.

Il s’agit de l’étude des chercheurs Yi Ding, Yaqin Cas, Vincent G. Duffy et Xuefeng Zhang dont le titre peut être traduit par :

“Il est temps de se reposer : Quel types de pauses affectent l’activité musculaire et l’inconfort perçu pendant une position assise au travail prolongée”.

Quels types de douleurs ?

La nature du travail a radicalement changé durant ces dernières décennies, avec l’avancée de l’informatique. Le travail de bureau est devenu de plus en plus sédentaire. Il a été prouvé que la position assise prolongée est un danger potentiel pour la santé des travailleurs, pouvant provoquer ou accentuer :

  • des maux de dos,
  • un déclin des fonctions cognitives,
  • le diabète,
  • les maladies cardiovasculaires.

D’autres chercheurs ont également montré que la position assise prolongée avait un impact négatif sur notre implication au travail et notre performance.

Malgré que le travail de bureau requiert peu d’efforts musculaires, ce sont pourtant les troubles musculosquelettiques qui font partie des problèmes de santé les plus communs pour les employés.

L’électromyographie est une technique utile pour mesurer les relations entre l’activité musculaire et l’état de fatigue.

Actuellement, il est recommandé de faire des pauses pour éviter de garder une mauvaise posture assise trop longtemps. L’objectif des chercheurs est d’utiliser l’électromyographie et de tester différents types de pause afin de déterminer quelle est la pause la plus efficace pour limiter l’apparition des troubles musculosquelettiques provoqués par la position assise.

Les chercheurs ont commencé par envoyer un questionnaire à des travailleurs pour les questionner sur leur santé physique au moyen du questionnaire Nordique. Ils ont pu récolter 375 réponses provenant de 216 femmes et 159 hommes, âgé entre 20 et 45 ans, avec un âge moyen de 26 ans. La nuque, le bas du dos et les épaules sont les trois principales douleurs rencontrées.

Les principales douleurs provoquées par la position assise
Les principales douleurs provoquées par la position assise

Ensuite, ils ont sélectionné au hasard 48 participants, que les chercheurs ont réparti en 6 groupes de 8 personnes, ainsi que 24 participants qui ont servi de groupe contrôle.

L’expérience

Les participants étaient installés dans une pièce au calme et il leur a été demandé de réaliser un travail bureautique : ils ont dû taper à l’ordinateur un texte de 800 mots, ensuite réaliser une recherche sur internet et enfin préparer une présentation powerpoint. Tout ceci, pendant deux heures.

Toutes les 10 minutes, les participants devaient noter leur inconfort sur une échelle de 1 à 10.

Les participants devaient travailler pendant 40 minutes, ensuite ils avaient droit à leur pause. Chacun des 6 groupes réalisait une pause différente. Les 6 types de pauses possibles étaient :

  1. rester assis sur la chaise sans rien faire, pendant 5 minutes,
  2. rester assis sur la chaise sans rien faire, pendant 10 minutes,
  3. marcher pendant 5 minutes,
  4. marcher pendant 10 minutes,
  5. se lever et s’étirer pendant 5 minutes,
  6. se lever et s’étirer pendant 10 minutes.

Pendant toute la durée de l’expérience, les participants portaient sur eux les électrodes de l’électromyographe afin de mesurer l’activité et la fatigue musculaire.

Les résultats

T0 à T12 représente les tranches de 10 minutes de l’expérience. 12 tranches de 10 minutes, cela donne bien 120 minutes d’expérience. L’axe des ordonnées, de 0 à 9 mentionne l’inconfort perçu. On peut remarquer qu’à T4, l’inconfort perçu a diminué. C’est logique vue que c’est après 40 minutes que les participants ont pu avoir leur pause.

Dans le cadre de cette expérience, 40 minutes reste le temps idéal de travail assis avant de faire un pause.

On remarque qu’environ 30 minutes après la pause, les participants avaient environ tous un niveau d’inconfort qui était équivalent à celui d’avant la pause.

Le type de pause le plus efficace est de réaliser des étirements pendant 5 minutes. Car c’est dans ce groupe que les muscles ont mis le plus de temps pour revenir à un état de fatigue similaire à ce qu’il était avant de faire une pause.

Et vous ? combien de temps restez-vous assis à votre bureau sans faire de pause ? Quel type de pause vous convient le mieux ? dites-moi tout en commentaire ! 🙂 (et pensez à partager cet article avec un ami à qui cela serait utile… 😉 )

Si vous avez aimé l'article, pensez à le partager ! :-)